ARRI – César 2019

ARRI – César 2019

ARRI, dont les caméras sont présentes au catalogue de location de Loca Images, est allé à la rencontre de trois directeurs de la photographie nommés aux César 2019 : Benoît Debie (SBC) pour Les Frères Sisters, de Jacques Audiard ; Alexis Kavyrchine pour La Douleur, d’Emmanuel Finkiel ; Laurent Tangy (AFC) pour Le Grand Bain, de Gilles Lellouche. Ils nous parlent de leur travail sur ces films remarquables où ils ont utilisé des caméras de la gamme ARRI ALEXA.

 

BENOIT DEBIE (SBC) À PROPOS DES FRERES SISTERS

Directeur photo attitré de Gaspard Noé et Harmony Korine, Benoît Debie a reçu le prix Lumière et est nominé aux César pour Les Frères Sisters, sa première collaboration avec Jacques Audiard. Il signe la superbe image de ce western crépusculaire, tourné en ALEXA MINI.

Comment avez-vous préparé l’image des Frères Sisters ?

Nous avons beaucoup parlé en amont avec Jacques Audiard. Il voulait que soit un film noir, dense. Il évoquait parfois un grand livre d’images dont on tournerait les pages, à chacune correspondrait une ambiance. À aucun moment, nous n’avons fait référence à d’autres films, d’autres westerns. Pendant toute la préparation … LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE ARRI FRANCE

 

 

ALEXIS KAVYRCHINE À PROPOS DE LA DOULEUR

Crédit photo Emmanuelle Jacquobson

Nommé aux César pour sa somptueuse photographie de La Douleur, Alexis Kavyrchine revient sur son travail tout en nuance avec Emmanuel Finkiel. Un film tourné en ALEXA PLUS.

La Douleur est un film d’époque très singulier. Comment avez-vous abordé la préparation avec Emmanuel Finkiel ?

J’avais déjà travaillé avec Emmanuel sur Je ne suis pas un salaud. Je connaissais sa façon de fonctionner en petite équipe, avec beaucoup de lumière naturelle ou déjà existante. Il aime utiliser un zoom à pleine ouverture et un steadicam avec une longue focale. L’idée, c’est d’être le plus léger possible, d’avoir tout le plateau… LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE ARRI FRANCE

 

 

LAURENT TANGY (AFC) À PROPOS DU GRAND BAIN

Nommé aux César pour son travail très remarqué sur Le Grand Bain, Laurent Tangy nous parle de sa collaboration avec Gilles Lellouche et de son utilisation de l’ALEXA STUDIO et de l’ALEXA MINI. Le directeur de la photographie donne aussi ses premières impressions sur l’ALEXA LF qu’il utilise en ce moment sur Je Suis Là, le prochain film d’Eric Lartigau.

Quelle était la demande de Gilles Lellouche à propos de l’image du Grand Bain ?

Gilles avait envie d’une première partie plutôt à l’épaule, proche des personnages, quelque chose d’assez brut, avec peu d’effets. Contrairement à la deuxième partie du film qui se passe dans les piscines où cela s’emballe un peu. Là, il souhaitait une image plus à effets, plus rythmée, avec des travellings notamment. Ce que Gilles aime dans le cinéma, c’est donner… LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE ARRI FRANCE

Partager cet article